Cohérence Cardiaque

La Cohérence Cardiaque, pour faire quoi ?

L’institut HeartMath , créé en 1991 aux Etats-Unis, a mené des milliers d’études scientifiques sur la Cohérence Cardiaque. Il l’a enseignée à de nombreux médecins et thérapeutes qui la proposent comme mesure d’accompagnement pour :

  • L’hypertension
  • Les douleurs chroniques
  • Les troubles anxieux
  • Le côlon irritable
  • Les maladies psychosomatiques en général
  • Le diabète
  • L’obésité
  • L’asthme
  • La fibromyalgie
  • Le cancer
  • Les états dépressifs
  • L’insomnie
  • La fatigue et l’épuisement.

La Cohérence Cardiaque a été introduite en France par le Dr David O’Hare, médecin nutritionniste et psychothérapeute, et par le Dr David Servan-Schreiber, psychiatre, dans son livre ‘Anti-Cancer’ dès 2008.

Personnellement je suis Praticienne en Cohérence Cardiaque, après m’être formée avec le Sophrologue Guy Lacroix à Poissy, et avec Reiner Krutti de l’institut HeartMath Deutchland.

J’ai apprécié les bienfaits de la Cohérence Cardiaque pour des douleurs chroniques et de l’anxiété. Le biofeedback m’a permis de prendre conscience de mon niveau de stress physiquement, très révélateur des variations de mon état émotionnel et mental interne.

Ca a été une étape incontournable pour progresser en méditation, et dans mon métier de psychopraticien en soutien psycho-social d’urgence.

La Cohérence Cardiaque est devenue une opportunité de rendez-vous quotidiens avec moi-même pour m’apporter du baume au cœur, en profondeur.

J’ai l’espoir que la Cohérence Cardiaque devienne une pratique qui se déploie en entreprise, pour des intérêts individuels et collectifs :

– individuellement,  pour apprendre à retrouver du calme rapidement en quelques minutes après une réunion émotionnellement difficile, une sorte de performance de sérénité !

– collectivement, pour améliorer l’ambiance des projets tendus, et à plusieurs personnes pouvoir se synchroniser avant de prendre une décision importante.

La Cohérence Cardiaque, comment ça marche ?

Tout repose sur la mesure de la Variabilité de la Fréquence Cardiaque, qui montre comment le cœur accélère et décélère naturellement.

Par une respiration lente et focalisée sur le cœur, en installant un sentiment positif comme la compassion ou la gratitude, par des visualisations agréables, ou en écoutant des musiques  adaptées, le rythme du cœur finit par s’harmoniser, et la Variabilité de Fréquence Cardiaque se met à former de belles sinusoïdes. La courbe n’est pas plate du tout, c’est même son amplitude et son oscillation qui sont les facteurs déterminants de cohérence. Le cœur envoie des signaux cohérents de calme au cerveau, qui les interprète et réduit ses consignes de stress vers tout le corps. Ainsi sont impactés le système nerveux autonome, les systèmes hormonal et immunitaire. A l’inverse, des états de stress négatif, tels que frustration ou inquiétude, entrainent un rythme cardiaque irrégulier et désordonné. Les recherches menées à HeartMath vont plus loin, elles ont confirmé que lorsqu’un individu est en cohérence cardiaque, son cœur émet un signal électromagnétique plus cohérent, signal qui peut être détecté dans son environnement, par le système nerveux d’autres personnes et même d’autres animaux.

Pour des premiers pas en Cohérence Cardiaque, je conseille le guide respiratoire de RespiRelax disponible gratuitement sur Smartphone. Et dans mes accompagnements j’utilise les logiciels de biofeedback diffusés par HeartMath.

Bonne expérimentation, régulière et sereine.