Thérapie Brève

À quoi ça sert ?

N’importe qui peut avoir à traverser des moments éprouvants dans sa vie (deuil, accident, maladie, séparation …).

Parfois nous éprouvons de la difficulté à nous en sortir, car un mal-être corporel, émotionnel ou mental s’installe et nos relations avec notre entourage en pâtissent.

Par exemple on peut :

  • Avoir une sensation d’impuissance, et vivre tout un tas d’émotions désagréables. Ou au contraire on peut se blinder pour ne plus rien ressentir du tout comme un robot.
  • Perdre confiance en la vie, et ne pas oser avancer vers de nouveaux horizons.
  • Se sentir confus dans ses valeurs et hésiter dans ses choix.
  • Sentir le stress nous envahir, nous pousser à un repli sur nous-même. Cela peut également nous entraîner à déprimer, ou à devenir agressif envers les autres.
  • Se culpabiliser de comportements non désirés (TOC, addictions …).

C’est là qu’une thérapie brève peut être utile, ponctuellement, pour se sentir compris, entendu et soutenu, pour acquérir une autre vision du monde, pour trouver des ressources, se recentrer, et apprendre à faire face en toute intégrité.

En reprenant une expression de Jacques Salomé, psychosociologue, c’est apprendre à « oser être un bon compagnon pour soi-même».

Mon Credo : Point de vue du praticien

Dans ma pratique au cabinet MATHEA, j’adopte une démarche humaniste qui prend en compte mon patient sous différentes facettes :

  • J’offre à mon patient un cadre structurant et sécurisant. Notamment, la première séance sert à faire connaissance et à poser le problème. Elle sert également à fixer la durée, la fréquence, le tarif des rendez-vous, et la façon de clore la thérapie.
  • Je suis à l’écoute de mon patient et je l’aide à explorer et nommer ses émotions, ses pensées, et son comportement dans le présent. C’est une sorte de Modélisation de ses expériences. Je m’intéresse tout autant aux expériences répétitives non désirées qu’aux expériences réussies.
  • J’Accompagne mon patient pour vivre des expériences positives et nourrissantes. Il pourra ainsi découvrir des qualités nouvelles solidement ancrées, réduire ses croyances qui le limitent dans ses agissements, revisiter ses expériences passées, et reprendre confiance en lui. J’insiste tout particulièrement sur la respiration.
  • Pour garder mon patient en lien avec ses motivations intérieures, je l’invite à travailler sur son objectif. Autrement dit, je me mets d’accord avec mon patient sur un objectif positif et réaliste à atteindre. Régulièrement je lui donne du feedback et nous réévaluons l’atteinte de son objectif qui peut rester stable ou qui peut évoluer dans le temps.

Si besoin, je vais jusqu’à proposer une Thérapie brève. Notamment, quand les patients me contactent pour des difficultés en profondeur, en particulier en soutien de démarches médicales lourdes.

Par exemple, dès que des signes physiques ou psychiques sont notables, chroniques ou ponctuels, j’invite le patient à consulter un médecin généraliste ou un spécialiste, afin qu’il trouve rapidement le diagnostic et les médicaments adaptés. J‘accompagne mon patient à trouver le courage, la motivation, et la sérénité dans son parcours de soin, avec ses espoirs, ses doutes, ses craintes et ses satisfactions.

Quand le patient est suivi par ailleurs par un psychiatre, je l’invite à parler de son objectif de thérapie brève à son psychiatre pour l’intégrer de façon cohérente dans son parcours de soin.

Je suis moi-même dans une démarche de bienveillance et d’humilité avec chacun de mes patients. Je garde à l’esprit que c’est lui qui en sait le plus sur qui il est. Quand il semble ‘résister’ à mes propositions de changement, je sais que le changement doit d’abord s’opérer en moi. Je cherche alors comment  ajuster mes interventions au mode de fonctionnement de mon patient, en évitant les projections et hypothèses erronées.

Sensible au bien-être de mes patients, je les invite à développer :

  • une Harmonie et un alignement entre leurs valeurs et leurs comportements, dans les différents rôles qu’ils ont à incarner,
  • une cohérence entre Cœur, Corps et Esprit,
  • une bienveillance vis-à-vis d’eux-mêmes,
  • des moments d’Émerveillement comme des cadeaux de la vie.

Enfin, je les invite à expérimenter et acquérir plus de liberté et d’Autonomie jusqu’à ce qu’ils décident l’arrêt de leur thérapie en conscience.

Ma technique d’accompagnement préférée est la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). En cas de difficulté psychosomatique, je peux être amenée à utiliser d’autres techniques comme le Clean Language, Clean Space, l’EFT, le Reiki, l’Hypnose Ericksonnienne, la Cohérence Cardiaque…